L'histoire contée au quotidien

Nos coordonnées

PAPIERS D'HISTOIRE

67800 BISCHHEIM

FRANCE

 

Email : bastiandelbouys@gmail.com
  

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

A la une

- SOUVENIRS D'UN AEROSTIER DE 1870

( seconde partie )

De A à Z dans le désordre

- VASCO DE GAMA

Le baroudeur des mers

Et aussi ...

Prochainement à la une

SOUVENIRS D'UN AEROSTIER DE 1870

(troisième partie)

Archives articles

Désormais sur Internet

Bienvenue sur notre site.

Liens

www.creazheim.com/ 

DESIGN - CREATION D'OBJETS DE DECORATION - ARTISANAT D'ART - PEINTURE SUR TOUS SUPPORTS.

www.gitedescharmilles.com/

UNE ETAPE EMOTION AU COEUR DE LA BRESSE

 

www.oliviavoyancemagnetisme.com

MEDIUM PUR, SANS SUPPORT POUR UNE VOYANCE DE QUALITE.

MAGNETISME.

http://go.ladyperle.affaire.3.1tpe.net

NAPOLEON HILL OU LES SECRETS POUR REUSSIR

http://go.ladyperle.dmontegut.1.1tpe.net

E-BOOK MAZAS OU LA MEMOIRE DES CATHARES

http://go.ladyperle.slinge.2.1tpe.net

E-BOOK INEDIT - TREIZE QU'ILS ETAIENT

Roman biographique sur la vie des prisonniers en Allemagne en 1940 - 1945.

http://go.ladyperle.titus51.2.1tpe.net

PARLER ANGLAIS EN 30 JOURS

20 mn. par jour pendant 30 jours chrono

Archives articles - page 6 -

- ALFRED NOBEL

Quand la dynamite et la paix font bon ménage ... (première partie)

D'octobre à décembre, chaque année, se déroulent à Stockholm des cérémonies bien particulières : l'attribution des prix Nobel. Régulièrementn ou presque - quelques années de la dernière guerre exceptées, ou par manque de candidat - des physiciens, des chimistes, des médecins, des biologistes voient leurs travaux récompensés et des écrivains  leur oeuvre couronnée par la plus prestigieuse reconnaissance de leur art. Il est vraissemble que l'intention d'ALFRED NOBEL a été quelque peu déviée en les décernant à des scientifiques et des littéraires déjà reconnus. Ne désirait-il pas plutôt aider au développement du talent par une donation? Ne disait-il pas qu'il voulait "venir en aide à un idéaliste qui aurait  du mal à se débattre dans la vie"?

Il est vrai que depuis le début du siècle les méthodes de recherche ont bien changé ...  combien elle nous semble éloignée cette image de PASTEUR, seul dans une pièce quasiment nue, penché sur son microscope ! La recherche actuelle est un travail d'équipe, dans les locaux bien outillés, il est donc difficile d'adapter au présent un souhait formulé il y a plus d'un siècle. Mais l'esprit humanitaire, pris dans un sens très large, dont il a voulu doter le prix de la paix a été mieux respecté en l'attribuant, par trois fois au Comité international de la Croix-Rouge, et, en premier, en 1901, à son fondateur HENRI DUNANT; à ARISTIDE BRIAND et GUSTAV STRESEMANN en 1926; au Docteur ALBERT SCHWEITZER en 1952 pour son hopital de Lambaréné; à Mère TERESA en 1979 pour sa lutte dans les bidonvilles de Calcutta et la vie de ses dispensaires; à une modeste Péruvienne, qui se bat contre la ségrégation de ses frères Indiens; conjointement, en 1993, à FREDERICK DE KLERK et NELSON MANDELA pour leur acheminement  réussi vers la suppression de l'apartheid en Afrique du Sud ... Ainsi, chaque année, par les nominations faites par l'Académie royale des Sciences de Suède, l'Assemblée Nobel de l'Institut Carolin, l'Académie suédoise et le Comité Nobel norvégien, le Suédois ALFRED NOBEL se rappelle à nous ... et pourtant son nom est étroitement lié à la guerre et à ses destructions. Qui ne le connaît et qui l'ignore ?

DYNAMITE MEURTRIERE

"Je voudrais parvenir à créer une machine et un explosif d'une fficacité tellement effroyablr que la guerre en fût rendue complètement impossible" déclarait-il. Utopiste et rêveur NOBEL qui, par la fabrication d'une matière meurtrière, rêvait à l'extermination de la guerre. Mais; n'est-ce pas la direction prise par nos gouvernants qui, pour préserver la paix préparent la guerre ? La crainte de la riposte doit dissuader tout agresseur potentiel.

A sa mort en 1896 - il avait soixante trois ans - NOBEL ne pouvait prévoir tout ce que la fertilité du cerveau humain pouvait encore concevoir; Les physiciens et certains chimistes savent bien que, tôt ou tard, leurs découvertes peuvent être utilisées par les militaires. En poursuivant ses travaux sur l'uranium, MARIE CURIE l'avait déjà compris et ALBERT EINSTEIN l'a dénoncé. Nous ne savons pas si ENRICO FERMI, réalisateur de la première pile atomique en 1942, n'a pas été effrayé  de l'utilisation possible de sa découverte et si l'équipe du projet "Manhattan", exploitant l'hypothèse de la fission de l'uranium avancée par l'allemand OTTO HAHN, n'a pas été horrifié par les ravages de 1945 sur Hiroshima et Nagasaki. Même en pleine guerre, il devait être difficile d'assumer une telle responsabilité.Pourtant, sa morale était celle de NOBEL : créer l'engin le plus destructif possible pour contraindre l'ennemi à la paix.

Mais revenons à ALFRED NOBEL qui, en 1866, par l'explosion accidentelle d'un bateau chargé de dynamite près des côtes de Panama, a prouvé au monde entier la puissance dévastatrice de sa découverte. Le bateau a été pulvérisé et ses quarante sept hommes d'équipage sont morts.