L'histoire contée au quotidien

Nos coordonnées

PAPIERS D'HISTOIRE

67800 BISCHHEIM

FRANCE

 

Email : bastiandelbouys@gmail.com
  

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

A la une

- SOUVENIRS D'UN AEROSTIER DE 1870

( seconde partie )

De A à Z dans le désordre

- VASCO DE GAMA

Le baroudeur des mers

Et aussi ...

Prochainement à la une

SOUVENIRS D'UN AEROSTIER DE 1870

(troisième partie)

Archives articles

Désormais sur Internet

Bienvenue sur notre site.

Liens

www.creazheim.com/ 

DESIGN - CREATION D'OBJETS DE DECORATION - ARTISANAT D'ART - PEINTURE SUR TOUS SUPPORTS.

www.gitedescharmilles.com/

UNE ETAPE EMOTION AU COEUR DE LA BRESSE

 

www.oliviavoyancemagnetisme.com

MEDIUM PUR, SANS SUPPORT POUR UNE VOYANCE DE QUALITE.

MAGNETISME.

http://go.ladyperle.affaire.3.1tpe.net

NAPOLEON HILL OU LES SECRETS POUR REUSSIR

http://go.ladyperle.dmontegut.1.1tpe.net

E-BOOK MAZAS OU LA MEMOIRE DES CATHARES

http://go.ladyperle.slinge.2.1tpe.net

E-BOOK INEDIT - TREIZE QU'ILS ETAIENT

Roman biographique sur la vie des prisonniers en Allemagne en 1940 - 1945.

http://go.ladyperle.titus51.2.1tpe.net

PARLER ANGLAIS EN 30 JOURS

20 mn. par jour pendant 30 jours chrono

De A à Z dans le désordre - page 13 -

MELUSINE A THONON

La femme-serpent ...

Après avoir emmené les lecteurs en voyage dans l'histoire cypriote, voici que je les ramène au temps de leur enfance et des contes de fées. N'est-ce pas un retour bien agréable ? Chez bon nombre d'entre vous, des souvenirs resurgiront. Mais qui était la fée Mélusine ? Si je m'en tiens à la définition du petit Larousse, je puis y lire : "personnage fabuleux qui avait la possibilité de se changer partiellement en serpent". 

Qui ne connaît  l'histoire de cette fille de fée, qui disparaissait chaque samedi ? S'étant mariée, elle avait fait jurer à son époux qu'il ne chercherait pas à connaître son secret. Mais la curiosité n'étant pas un défaut essentiellement féminin, et poussé par un beau-frère perfide, le mari espionna sa femme. Il découvrit ainsi, qu'à la suite d'un sortilège, Mélusine se transformait en monstre, mi-femme, mi-serpent. Découverte, elle s'envola par la fenêtre et disparut pour toujours.

Et voilà où se trouve le joint entre ANNE DE LUSIGNAN, princesse de PIEMONT et la fée Mélusine : cette légende, qui remonte au temps des Celtes, veut que Mélusine ait épousé  RAYMONDIN, seigneur de LUSIGNAN, fils du comte de POITIERS. Elle devint ainsi l'aïeule et la protectrice de la Maison des LUSIGNAN.

La légende la fit, également, revenir chaque nuit pour voir ses enfants et se rendre dans les fossés du château, où elle poussait de grands cris à chaque décès.

C'est ainsi que, dans les "Très riches heures" de JEAN  duc de BERRY, un des chefs-d'oeuvre de l'art français du XIVe siècle, l'on peut supposer que le dragon, annonciateur de malheur et qui survole le château de Lusignan, pourrait être Mélusine.

Cela veut-il dire que la princesse cypriote fut l'annonciatrice du déclin des Etats de Savoie ? Si je me rapporte au second tome de l'histoire de "la Maison de Savoie" de MARIE-JOSE, il en serait ainsi. Pour ma part, je me contenterai de vous parler de cette princesse et de ce dont fut témoin le château de Thonon, à cette époque.

Le 1er février 1436, naquit le futur AMEDEE IX. il fut suivi par huit fils et sept filles. Ces nombreuses maternités, n'empêchèrent pas ANNE de mener joyeuse vie, trop joyeuse, au dire de certains. Il avait été convenu, qu'elle ne serait accompagnée que de sept ou huit Cypriotes; Or, ce fut une suite de 60 personnes qui s'installa à Thonon. Etait-on à Chypre ?

La réaction des Savoyards ne fut, certainement, pas très chaleureuse, face à ce qu'ils considéraient comme une intrusion par trop importante et ils durent porter un jugement bien sévère  sur cette princesse orientale, à la beauté troublante - pour eux provocatrice - et les qualificatifs dont ils la dotèrent furent, surtout, péjoratifs : elle fut orgueilleuse, audacieuse, rancunière, dominatrice, et j'en passe; Elle portait, sur les épaules toute la malédiction qui avait pesé sur Mélusine. Si les Savoyards faisaient le parallèle entre ANNE et la douce épouse d'AMEDEE VIII, trop vite enlevée à leur affection, certes l'avantage n'était pas au profit de la première.

Donc, entourée de sa cour cypriote, sous l'oeil indulgent et timide d'un époux très épris, ANNE mit à mal les finances du pays. Son favoritisme pour certains seigneurs-compatriotes, ses injustices indisposèrent de nombreux gentilshommes. Ils malmenèrent JEAN DE VARAX, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem et maître d'hôtel de la cour et noyèrent le chancelier JACQUES DE VALPERGA. C'est à ces émotions - pour le moins fortes - que l'on attribue, peu après, la mort d'ANNE.