L'histoire contée au quotidien

Nos coordonnées

PAPIERS D'HISTOIRE

67800 BISCHHEIM

FRANCE

 

Email : bastiandelbouys@gmail.com
  

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

A la une

- SOUVENIRS D'UN AEROSTIER DE 1870

( seconde partie )

De A à Z dans le désordre

- VASCO DE GAMA

Le baroudeur des mers

Et aussi ...

Prochainement à la une

SOUVENIRS D'UN AEROSTIER DE 1870

(troisième partie)

Archives articles

Désormais sur Internet

Bienvenue sur notre site.

Liens

www.creazheim.com/ 

DESIGN - CREATION D'OBJETS DE DECORATION - ARTISANAT D'ART - PEINTURE SUR TOUS SUPPORTS.

www.gitedescharmilles.com/

UNE ETAPE EMOTION AU COEUR DE LA BRESSE

 

www.oliviavoyancemagnetisme.com

MEDIUM PUR, SANS SUPPORT POUR UNE VOYANCE DE QUALITE.

MAGNETISME.

http://go.ladyperle.affaire.3.1tpe.net

NAPOLEON HILL OU LES SECRETS POUR REUSSIR

http://go.ladyperle.dmontegut.1.1tpe.net

E-BOOK MAZAS OU LA MEMOIRE DES CATHARES

http://go.ladyperle.slinge.2.1tpe.net

E-BOOK INEDIT - TREIZE QU'ILS ETAIENT

Roman biographique sur la vie des prisonniers en Allemagne en 1940 - 1945.

http://go.ladyperle.titus51.2.1tpe.net

PARLER ANGLAIS EN 30 JOURS

20 mn. par jour pendant 30 jours chrono

De A à Z dans le désordre - page 15 -

DE BUFFAVENTO A BUFFAVENT

De Chypre en Savoie

Donc ANNE DE LUSIGNAN-PIEMONT avait réussi, par son deuxième mariage - celui de sa propre nièce, CHARLOTTE, et de son fils, LOUIS DE SAVOIE , à cimenter encore une fois les liens entre les destinées de la Savoie et de Chypre. Mais il dut y avoir trop de sable dans le ciment utilisé. L'effritement était inévitable !

Dans le premier article, j'ai comparé Thonon à une seconde Nicosie. ANNE y était arrivée avec une nombreuse suite cypriote, et les gentilshommes savoyards s'étaient sentis relégués. Le même phénomène se produisit sous CHARLOTTE, mais à Chypre.

En juillet 1458, CHARLOTTE, fille de JEAN II, avait accédé au trône. Peu de temps après, elle avait épousé LOUIS DE SAVOIE, personnage fallot, qui s'était installé à la cour de Nicosie avec de nombreux Savoyards. Dans les deux cas, ces "invasions" déplurent.

L'incapacité de LOUIS DE SAVOIE se trouva opposée au caractère irascible et aux grandes possibilités, du demi-frère de CHARLOTTE. Ce dernier, d'abord en bons termes  avec sa demi-soeur, ne se contenta plus bientôt du rôle ecclésiastique qu'on voulait lui faire jouer.

Pendant la nuit du 1er mai 1457 - JEAN II régnait encore - il fit assassiner JACQUES DE GOURRI, ferme soutien de la future reine. Fut-ce par représailles ?

CHARLOTTE refusa sa présence lors de son couronnement. Humilié, le "Bâtard" s'allia au sultan INAL, qui le reconnut comme roi de Chypre, sous le nom de JACQUES II, et qui lui accorda son aide militaire pour la conquête du royaume.

La grande majorité des Cypriotes l'accepta comme souverain. La reine CHARLOTTE et son époux se réfugièrent à Kérynia. La lutte fut longue puisqu'elle dura quatre années. CHARLOTTE ne vit pas la chute de la citadelle ni de la ville, en 1464, livrées à JACQUES II par un condottiere, traître à la reine : SOR DE NAVES. Comme nous l'avons vu, elle s'était embarquée en 1463 pour intéresser l'Europe au sort de son royaume.

La résistance de l'île dura trente mois. Parmi ses vaillants défenseurs se trouvait FRANCOIS DE LANGIN, seigneur chablaisien, à la tête d'une troupe de 800 Savoyards. Ils furent particulièrement affectés à la défense de l'imprenable château de Buffavento, de construction franque, et situé à environ 3 lieues de Nicosie.

Et ici, la légende rejoint la réalité : le château de Buffavento était dit être la demeure d'une "Mélusine". JEHAN D'ARRAS ne nous a-t-il pas conté l'histoire du mariage d'URIAN DE LUSIGNAN, fis aîné de Mélusine, avec la fille du roi de Chypre ? Les descendantes de la fée, presque toujours très belles, mais affligées des mêmes disgrâces  que leur aïeule, se voyaient reléguées dans un lointain château. Ainsi, l'une d'entre elles, au moment de la lutte entre CHARLOTTE et JACQUES II, se trouvait vivre à Buffavento. L'on sait que le demi-frère de la reine, appuyé par les Mamelucks; vainquit les troupes qui étaient fidèles à cette dernière. FRANCOIS DE LANGIN dut abandonner Buffavento, puis Chypre. Il n'eut pas le courage de laisser Mélusine derrière lui. Il l'emmena.

LOUIS Ier DE SAVOIE, par reconnaissance de ce que ce seigneur avait fait pour sauver son fils LOUIS et sa belle-fille CHARLOTTE, lui fit don d'un château, caché dans les bois de Lully, et qui devait - toujours d'après la légende - devenir le refuge de Mélusine. En souvenir de Buffavento, FRANCOIS DE LANGIN le baptisa Buffavent.

C'est le type parfait du château savoyard : un corps principal flanqué de quatre tours. Il est construit à même le sol, sans fondations. Les tours, qui atteignent une hauteur de 28 m., ont une épaisseur de murs de 1,20 m. Cette épaisseur est moindre pour le corps du logis. Elles sont munies de nombreuses meurtrières.

En 1590, alors que le château était la propriété  de CLAUDE-URBAIN DE BELLEGARDE, il fut bombardé et assiégé par les Genevois. La Révolution lui vallut aussi de nombreuses déprédations. La famille GERBOIS DE SONNAZ  en était, alors, propriétaire.

Il survécut à tous les avatars causés par les guerres. Il résista victorieusement à l'usure des siècles et il vous accueille chaleureusement au sein des témoins du passé, sous les nombreux blasons d'alliances - ils sont au nombre de 90 et remontent à 1200 - de la famille SONNAZ dont sont ornées les poutres de la pièce principale. Et, dans ces armoiries, l'on retrouve souvent le lion de Chypre.

Que les actuels propriétaires de cette demeure, à l'histoire si attachante, soient ici remerciés pour m'avoir si aimablement ouvert la porte, encore surmontée des armes des LANGIN.

Mais, me demanderez-vous, qu'advint-il de CHARLOTTE et de LOUIS ? Ils vécurent séparés. LOUIS, retiré à Ripaille, mourut en août 1482. CHARLOTTE vécut à Rome et y mourut le 16 juillet 1487. "Elle léguait ses réclamations à la Maison de SAVOIE".

                                                                                           Myriam DELBOUYS

                                                                                           ( 12 septembre 2012 )

 Retour à l'accueil